Un peu d'histoire :

Ah ! MARIE-ANTOINETTE devenue Reine de FRANCE par son mariage avec LOUIS XVI le 10 mai 1774 tour à tour aimée et détestée... Elle est née le 2 novembre 1755 avec le titre d'archiduchesse d'Autriche, fille de François 1er et de Marie-Thérèse de Habsbourg-Lorraine. Elle sera malheureusement exécutée le 16 Octobre 1793 sous la terreur à Paris, quelques mois après l'exécution du roi Louis XVI, son mari qui eut lieu le 21 janvier 1793.Elle devint reine très jeune et n'était pas suffisamment préparée à entrer à la cour de France. Elle se montra dépensière - la mode lancée par Madame Bertin-, les fêtes, le Petit Trianon...et "l'affaire du Collier"ont entraîné la disgrâce de la reine Marie-Antoinette.

Pour en revenir à l'exposition au Musée du Grand Palais à PARIS qui a lieu du 15 mars au 30 juin 2008, il y a trente-huit oeuvres exposées à voir. Nous sommes arrivés vers 11 heures du matin devant le Musée et Oh, scandale ! ce n'est qu'au bout de deux heures d'attente que nous avons pu pénétré à l'intérieur ! Après une telle attente, nous nous sommes précipités pour nous restaurer et nous réchauffer car il faisait très froid dehors. Un musicien jouait au pied de l'escalier dans le but, je suppose, de nous faire patienter calmement.
A chaque fois, nous devons attendre et ce n'est pas pour autant, que nous pouvons voir sans être gênés par d'autres personnes. Ce jour-là, comme d'autres d'ailleurs, coupe-file ou pas il y a toujours de l'attente !
C'est décourageant, car on ne profite pas de l'exposition comme il serait normal d'y prétendre. Mais, l'exposition est superbe - à travers des portraits peints notamment par Elisabeth Louise Vigée Le Brun mettant en valeur Marie-Antoinette et des objets raffinés lui ayant appartenu. Seul bémol , ce me semble c'est la présence de caricatures au milieu d'objets très personnels retrouvés au Temple dans la dernière salle avant la sortie de l'exposition !  Dans la boutique du Musée, en souvenir, j'ai pu acheté l'album de cette  exposition intitulé MARIE-ANTOINETTE et édité par la Réunion des Musées Nationaux au prix de neuf Euros. DSCN2664