Une pause cinématographique avec THE ARTIST que nous sommes allés voir, samedi après-mdi.

Je sais, je suis un peu longue pour raconter notre séjour à Lisbonne, mais il faut trier les photos et réfléchir à ce ce je peux vous dire... Il faut que cela offre un certain intérêt pour vous encourager éventuellement à vous y rendre.

Revenons au film que nous avons été voir...

Le film d'une heure quarante minutes a été réalisé par Michel Hazanavicius avec Jean Dujardin (George Valentin), Bérénice Bejo, John Goodman, Penelope Ann Miller et Malcolm Mcdowell. C'est un hommage au cinéma muet américain. Les films américains "Ce sont eux qui soignaient le plus l'histoire." Le cinéaste s'est inspiré de Gene Kelly et de Clark Gable.

L'histoire a lieu à Holywood en 1927. George Valentin est la vedette du cinéma muet. La montée en puissance du cinéma parlant va mettre fin à la carrière de George Valentin tandis que celle de Peppy Miller, jeune figurante, va connaître une ascension fulgurante. Ils sont amenés à jouer ensemble mais cela coïncidera avec la future disparition de George Valentin à l'écran, lequel, ne pourra pas et ne voudra pas prendre le virage du changement. Toutefois,  un début de romance aura lieu qui laissera des traces indélébiles.

J'ai trouvé ce film muet tourné en noir et blanc d'une qualité remarquable.  Il est d'une certaine fluidité et la musique qui est jouée est adaptée à son rythme. Il y a parfois des phrases en italique qui sont distillées pour une meilleure compréhension. Le fait de regarder un film muet demande à être plus attentif mais on s'aperçoit que le son ne manque pas et que le côté dramatique s'impose beaucoup plus en noir et blanc. C'est une comédie mélodramatique où s'entremêlent le rire, l'humour et les larmes du désespoir. Jean Dujardin a reçu le prix d'interprétation masculine au festival de Cannes 2011. C'est un film à voir d'urgence car c'est une réussite !

www.lamediatheque.be