Je suis allée voir, récemment, l'exposition "MARIANO FORTUNY, Un Espagnol à VENISE

qui a lieu jusqu'au 7 janvier 2018 au Palais GALLIERA 10 Avenue Pierre 1er-de-Serbie 75116 PARIS,

Métro 9 Iéna ou Alma Marceau.

WWW.palaisgalliera.paris.fr

L'entrée est à 10 euros par adulte du mardi au dimanche de 10 heures à 18 heures sauf le jeudi à 21 heures.

La station Pont de l'Alma du RER C étant fermée jusqu'à fin 2018, le mode de transport s'en trouve modifié

et s'avère plus compliqué.

Une exposition concernant Mariano FORTUNY m'a incitée à me rendre dans ce haut lieu de la Mode.

En effet, lorsque nous avions fait un voyage à VENISE en juillet 2007, nous avions visité le Musée FORTUNY

ou Palazzo Pesaro Degli Orfei, San Beneto, San Marco, mais nous n'avions pas apprécié l'exposition "Artempo"

assez hétéroclite dans une atmosphère sombre pour le musée.

Mariano FORTUNY Y MADRAZOest né à Grenade en le 11 mai 1871 et est décédé le 2 mai 1949 à Venise.

Il a acheté les combles du Palazzo Pesaro en 1898 puis le premier étage en 1906.  

le 29 février 1924, il se marie avec Henriette Nigrin à PARIS. Henriette fit en 1956 une donation  

du Palazzo Pesaro à la ville de VENISE, avant sa disparition en 1965.

http://fortuny.visitmuve.it/

quelques photos de l'extérieur du Musée en travaux en 2007 :

DSCN1387

DSCN1388

DSCN1389

DSCN1390

Il y a également une exposition à propos du peintre Mariano FORTUNY Y MARSAL (1838-1874)

au Musée du PRADO à Madrid jusqu'au 18 mars 2018.www.museodelprado.es

 

20171123_130557

 

En fin de matinée, je n'ai pas attendu, malgré l'affluence, ni pour pénétrer dans le musée Galliera,

 ni pour visiter l'exposition.

L'exposition relate le travail de Mariano Fortuny y Madrazo à travers de nombreux documents,

brevets d'invention, tissus,lampas (étoffes avec fils de soie et d'argent avec motifs en relief),

vêtements, meubles, tableaux, livres, sculptures et objets décoratifs. 

 

20171123_11194220171123_111955

20171123_11200720171123_112035

 20171123_112104

20171123_112149

20171123_112333

20171123_112404

20171123_112430

  20171123_11245220171123_112542

20171123_112622

20171123_112805

20171123_112839

 20171123_112907

20171123_11294620171123_112732

20171123_11314920171123_113214

20171123_113723

 

20171123_113313

20171123_11335720171123_113405

20171123_113537

20171123_113610

 20171123_114345

20171123_11441820171123_114505

20171123_114443

 20171123_114548

20171123_114606

20171123_113553

20171123_114718

20171123_115555

 20171123_115003

20171123_11503120171123_115059

20171123_115223

20171123_11575020171123_115612

 

20171123_115627

20171123_115941

20171123_120047

20171123_120239

20171123_120244

 

20171123_120307

20171123_120945

20171123_12042620171123_120458

20171123_12052820171123_121531

 

20171123_121025

20171123_121255

20171123_122056

20171123_121758

20171123_12261920171123_122637

20171123_12291220171123_123040

20171123_123233

20171123_12325220171123_123502

20171123_12362120171123_124209

20171123_124012

20171123_123702

20171123_12430420171123_124558

20171123_125216

20171123_12482820171123_125036

20171123_12501120171123_125240

20171123_125610

 

Il faut compter une heure et trente minutes pour parcourir cette remarquable

exposition et vous apprendrez beaucoup. 

J'ai acheté le journal de l'exposition, lequel, est un condensé fort intéressant. 

 

Je vous recommande donc de vous rendre au Palais GALLIERA bien que certains modèles 

fragiles soient présentés dans l'obscurité mais la signalétique est précise. Attention, le parcours

n'est pas indiqué et vous risquez de manquer une salle pouvant être riche en documents.

Prenez le temps de regarder de près et surtout, dorénavant, ayez l'oeil quand vous regarderez

une robe d'Issey Miyake Pleats please, qui travaille le Plissé Fortuny !