Le 15 septembre : Nous avons décidé de nous rendre à la Cour des Comptes, un lieu très important

pour l'ensemble des français. Elle est située : 13 Rue Cambon 75100 PARIS Cedex 01

 Tél : 01 42 98 95 00

20180915_133830 le portail de la Cour des Comptes


20180915_133730

20180915_131415 "la Tour Chicago"

Arrivés après l'heure d'ouverture des portes, soit 11 heures et une petite file d'attente

devant le Palais Cambon, nous passâmes le portail vingt minutes environ après.

Sécurité oblige, encore un peu de temps perdu mais c'est nécessaire et l'accueil est chaleureux avec

café et thé proposés.

Nous pénétrâmes directement à l'intérieur du Palais Cambon et commençâmes la visite.

20180915_132333  20180915_113123

escalier d'honneur accédant au premier étage et au hall d'honneur et l'escalier d'honneur

pour le second étage. L'escalier en béton de ciment armé conçu par Constant Moyaux est suspendu et est

de style Art Nouveau. Il est inscrit depuis 1979 à l'inventaire des monuments historiques.

 Le premier étage dessert les différents bureaux du Premier Président, du Secrétaire général...

20180915_113227

20180915_11331820180915_113329

20180915_11343420180915_113421

 20180915_113521(0)20180915_132339

La Cour des Comptes existe depuis 1807 grâce à Napoléon 1er, elle était située à côté de la Sainte Chapelle.

En 1842, elle déménagea pour le Palais d'Orsay, lequel fut incendié en 187. Puis, elle migra dans l'aile Montpensier

au Palais Royal en attendant une reconstruction du Palais d'Orsay. Mais, le terrain fut cédé et il fut décidé

que la Cour des Comptes s'établirait rue Cambon dans un bâtiment érigé entre 1897 et 1911 par

l'architecte Constant Moyaux. Le 16 octobre 1912, la Cour des Comptes s'y installa officiellement.

Le bâtiment des archives sera également construit en 1900 par Constant Moyaux, il fut surnommé en 2009

"la Tour Chicago" et abrite le personnel administratif. Le bicentenaire de la Cour des Comptes a été fêté

par Philippe Seguin, Premier Président à l'époque. Didier Migaud est le Premier Président actuel.

Au pied de l'escalier d'honneur, on a pu regarder la galerie des anciens Présidents de la Cour

des Comptes, le rôle du Premier Président, la lettre de Napoléon 1er, la stèle commémorant

la création de la Chambre des Comptes...

20180915_113636  cadeau de François Mitterand

20180915_113905

20180915_11394820180915_113956

20180915_125515

20180915_114012

20180915_11422820180915_114233

L'escalier au second étage permet d'accéder à la Grand' Chambre, à la Galerie Philippe Seguin,

à la bibliothèque et salle de documentation ...

20180915_114451 un superbe plafond créé par Henri Gervex en 1910 au second étage

20180915_114544

20180915_114533  statues du sculpteur Henri Vernhes
20180915_114420  La Cour Républicaine par Vincent Bioulès
20180915_114512

20180915_114640e  la Galerie rebaptisée Philippe Seguin en 2010, conçue par Constant Moyaux

et la fresque par Bernar Venet inaugurée en 2007 par Jacques Chirac.

20180915_123017

20180915_115239

20180915_11531320180915_11555520180915_115508

20180915_11530120180915_115439

20180915_120101

20180915_115640

20180915_12020620180915_120120

20180915_124723  la salle de documentation

20180915_12542220180915_124759

 20180915_125043

20180915_130700 Le Palais Cambon : les bâtiments donnant sur la cour intérieure 
20180915_132951 la verrière qui permet de voir "la tour Chicago" à l'intérieur

20180915_132032 un curieux siège confortable : une conversation ou un confident

Je vous recommande lors d'une prochaine journée du Patrimoine de vous rendre à la Cour des Comptes,

un organisme prestigieux au service de la population, vous ne le regretterez pas ! 

Nous avons été très bien accueillis et avons pu échanger librement avec plusieurs personnes

telles que des magistrats, des membres du personnel. Nous y avons passé environ deux heures trente

sur les lieux. Ce fut un moment très intéressant et convivial, le seul bémol, il faut rester debout car

il n'y a rien de prévu pour s'asseoir lors de la visite sauf si vous voulez écouter des conférences !

Il y avait en effet tout un programme lors de cette journée pour approfondir.

Si vous voulez des informations complémentaires ou recevoir la newsletter : www.ccomptes.fr

 

En quittant la Cour des Comptes, nous avons cherché un restaurant où on pouvait déjeuner

tardivement...

Ce fut l'Opéra Mandarin 23 Boulevard des Capucines 75002 PARIS

qui est ouvert de 11 heures 30 à 1 heure 30 du matin.

tél : 01 47 42 49 58

www. operamandarin.com

20180915_15342220180915_153437

Nous avons été bien accueillis et avons opté pour deux soupes (aux raviolis à 6,50 euros et aux fruits

de mer à 8 euros), deux plats : filet de poisson au vin chinois à 12 euros et crevettes au porc râpées

et soja noir à 13 euros avec des légumes accompagnés de thé. En dessert, un gâteau malaiko à 5,50 euros

et des brioches à la crème de soja rouge à 5,50 euros.

20180915_154432

Ptit20180915_154734e20180915_154611   

    20180915_154752  20180915_154747             

20180915_140849 soupe de raviolis 

20180915_140855 potage aux fruits de mer 

20180915_141733 filet de poisson au vin chinois

20180915_141755 crevettes au porc râpées et soja noir

20180915_151445  des brioches à la crème au soja rouge

20180915_151450 un malaiko (gâteau aux oeufs à la vapeur)

 

Je recommande ce restaurant, lequel vous accueille dans une grande salle moderne

et vous propose une cuisine chinoise et thaïlandaise bonne et copieuse et pas onéreuse.

Les desserts étaient parfaits.

Comme nous l'avons constaté, de nombreux groupes étrangers y viennent déjeuner très

rapidement. Un bémol, c'est le temps très long pour préparer les desserts commandés,

nous nous sommes demandés si nous n'avions pas été oubliés !

 

A bientôt !