De nouvelles pétitions à prendre en compte :

L'Avenir pour Tous <contact@avenirpourtous.fr>PMA ANONYME POUR TOUTES VOTÉE : L'AVENIR POUR TOUS APPELLE À SOUTENIR LA PMA PÈRE/MÈRE BIOS POUR TOUTES

 

Chers amis,

 

Ce vendredi 27 septembre 2019 est un nouveau jour historique dans la disparition légale de notre procréation humaine.

Les députés ont voté aujourd'hui à 13 heures, par 55 voix contre 17 – sur 577 députés ! – l'article 1er de la loi de bioéthique qui étend la PMA marchande et anonyme à toutes les femmes, sans père ni mère géniteurs de l'enfant. En d'autres termes, ils ont voté une loi de fécondation sans êtres humains, universalisant l'accès mercantile aux semences anonymes et à l'embryon in vitro. Sans la maîtrise des personnes contrôlant leur fécondation s'ouvre l'accès aux futures manipulations génétiques et au séquençage numérique de l'ADN des semences, comme des embryons. Et les data génétiques seront les semences du futur être artificiel.

 

Face à cela, et depuis les manifs millionnaires de 2012-2013 rassemblées par compréhension de la société, L'Avenir pour Tous et Virginie Tellenne, porte-parole des citoyens alors accueillis par les réseaux d'Eglise, développent des propositions concrètes et efficaces : depuis l'union civile de 2012-13, et malgré son éviction du mouvement qu'elle avait construit avec,  Virginie Tellenne veut toujours contrer la fécondation artificielle par celle humaine des parents géniteurs, homme et femme, de l'enfant des femmes seules et en couples.

 

Pour ce faire, L'Avenir pour Tous a adressé à tous les députés de la commission bioéthique, chargés d'arrêter les amendements débattus dans l'hémicycle, une contribution expliquant ses projets d'amendements pour ouvrir un statut de coparentalité des parents géniteurs et éducateurs, pour les couples homos, stériles et pour les célibataires.

C'est le seul moyen de rétablir la fécondation et la filiation biologiques des enfants de ces familles par :

1/L'égal accès à la PMA des DEUX GÉNITEURS extra-conjugaux (respect de l'Humanité Homme-Femme) qu'à celle des deux donneurs anonymes, seuls retenus par la loi de PMA votée (capitalisme reproductif)

Il faut pour cela lever l'interdiction de l'insémination avec sperme frais (art. 1244-3 du Code de la Santé Publique) Cette insémination directe chez le gynécologue, en présence du père géniteur ou du géniteur connu, limite d'autant le champ des inséminations et fécondations in vitro avec sperme anonyme, trié et séquencé.

 

2/ La reconnaissance de la filiation d'intention du co-parent éducateur, mentionnée dans le livret de famille, et effectuée par une convention de coparentalité devant notaire avant fécondation, avec les parents géniteurs incrits dans l'acte de naissance.

 

Ces deux mesures de fond portées par L'AVenir pour Tous – fécondation identifiée et filiation co-parentale – font l'objet d'un refus absolu de la part de toutes les autorités publiques :
- le Comité Consultatif National d'Ethique (2018),
- la mission parlementaire Touraine-Breton (2019),
- la commission de la loi bioéthique,
- les députés de gauche
- les députés de droite.
Mais le blocage le plus grave vient des réseaux laïcs d'Eglise sensés défendre avant toute chose la fécondation humaine face à son marché artificiel. Ils refusent de recevoir et d'écouter L'AVenir pour Toustoujours pas invitée à prendre la parole sur le podium du 6 octobre – qui veut réhabiliter le père géniteur chez les femmes vivant sans lui. Et ainsi la fécondation bio universelle.

Devant cet aveuglement des pouvoirs et institutions publiques, Virginie Tellenne met en garde contre cette autoroute laissée ouverte, par démolition de la frontière humaine, au marché de la fécondation marchande. Tous les protagonistes refusant la coparentalité des parents géniteurs et éducateurs deviennent, par là-même, responsables de cette promotion explicite comme masquée.

Une fois n'est pas coutume depuis 7 ans, Virginie Tellenne a pu exposer ses arguments successivement sur LCI et sur CNEWS, à la faveur du démarrage de l'examen de la loi.
Vous trouverez ses deux interventions ci-dessous, en cliquant sur les images.

 

Guillaume Gattermann | AdC <guillaume.gattermann@avenirdelaculture.info>Savez-vous qu’ils préparent un énorme scandale ?

 

Savez-vous qu’ils préparent un énorme scandale et qu’ils veulent faire ça avec votre argent ?

 

Le 23 juillet 2018, La République en Marche a exigé la légalisation et le remboursement par la Sécurité sociale de la Procréation Médicale Assistée (PMA) pour les couples de lesbiennes et les femmes seules.

 

Deux jours après le parti, ce fut au tour du ministre de la Santé de déclarer sur RTL que le gouvernement appuierait très probablement cette revendication dès l’automne. 

 

Cette menace a été confirmée d’un « on peut y aller » par le Premier ministre lors de son passage dans l’Emission politique du 27 septembre 2018.

 

Et le 21 octobre, Agnès Buzyn, ministre de la Santé a confirmé que la PMA pour les « couples » de lesbiennes figurera bien dans la prochaine loi de bioéthique !

 

C’est vraiment scandaleux !

 

Rendez-vous compte, si vous et moi restons les bras croisés ils vont très bientôt créer en France des petits orphelins de père uniquement pour satisfaire les caprices d’adultes n’assumant pas les conséquences de leur comportement sexuel stérile.

 

S’il vous plaît réagissez avant qu’il ne soit trop tard en protestant directement auprès du président de la https://www.avenirdelaculture.info/petition/non-a-la-pma/République !

 

 

 

 

 

Alexandre |CitizenGO <french@citizengo.org>signez maintenant pour sauver Tafida

 

Le juge MacDonald retarde le jugement sur la question de savoir si Tafida doit vivre ou mourir.

Certains observateurs pensent que c’est une bonne nouvelle, car si le juge MacDonald était parvenu à la conclusion qu’il valait mieux tuer la petite Tafida, alors il l’aurait déjà fait.

Je suis sûr que nous ne pouvons pas céder maintenant. Veuillez signer la pétition demandant au juge MacDonald de respecter le droit de vivre pour Tafida afin qu’elle puisse être soignée en Italie.

Si vous avez déjà signé la pétition, veuillez la partager à vos amis et à votre famille par courriel ou sur les médias sociaux.

La dignité humaine et les droits des parents sont en jeu. Il est clair que quoi qu’il arrive maintenant, l’affaire Tafida aura un impact durable sur la société, la jurisprudence britannique et même sur tout l’Occident. Priver les parents de droits, n’est-ce pas ce qu’insinue le Président Emmanuel Macron dans ce tweet ?

  Si la décision va à l’encontre de Tafida, le lobby de la culture de la mort sera beaucoup plus puissant pour stimuler son agenda terrible en France, au Royaume-Uni et partout dans le monde.

Mais si les parents de Tafida sont autorisés à préserver sa vie, ce sera non seulement une grande victoire pour eux et pour Tafida ; mais aussi une occasion extraordinaire de réaffirmer la dignité humaine et le droit à la vie. Cela sera un échec pour les élites défendant la culture de la mort à travers ce terme de « progressistes ». Cela n’est possible que si vous, moi et des millions de citoyens du monde entier agissent ensemble.Merci de signer la pétition pour sauver Tafida

Je signe la pétition

 

Je partage sur Facebook

 

Je partage sur Twitter

 

Je partage sur WhatsApp

 J’aimerais vous remercier pour votre engagement (sous toutes les formes que ce soit) concernant cette pétition afin de soutenir Tafida.

Je vous tiendrai au courant dès que nous aurons des nouvelles du jugement ou des proches de Tafida

Je vous remercie pour votre soutien,

Bien cordialement,

Alexandre et toute l’équipe de CitizenGO 

P.S. : Permettez-moi de vous rappeler encore une fois de signer la pétition adressée au juge MacDonald afin de lui demander de laisser Tafida vivre et s’envoler pour l’Italie.

Et si vous avez déjà signé, veuillez partager la pétition à vos amis et votre famille.

 Vous souhaitez aider CitizenGO ? Vous pouvez faire un don ici

 Fouad BEN AHMED via Change.org <change@e.change.org> Saint-Ouen : la locataire handicapée a pu sortir de chez elle grâce au monte-escalier

 

Saint-Ouen : la locataire handicapée a pu sortir de chez elle grâce au monte-escalier

 

Pouvons-nous considérer que l&apos;état de santé de Sylvie c&apos;est aggravé suite aux nombreuses panne ?
Dans ce bâtiment du bailleur #SeineSaintDenisHabitat, l&apos;ascenseur est régulièrement en panne. Ce lundi matin, le collectif #PlusSansAscenseurs a dû intervenir en urgence pour apporter une solution de #MobilitéVerticale à Sylvie, une habitante de Saint-Ouen, gravement malade qui devait se faire...

 

 

MesOpinions.com <noresponse@news.mesopinions.com>MesOpinions rend hommage à Jacques Chirac

 

 

L’ancien Président de la République s’est éteint à l’âge de 86 ans.

Grand homme qui a consacré 40 ans de sa vie à la politique.

Jacques Chirac a instauré 6 mesures qui ont particulièrement marquées sa présidence et qui ont fait augmenter considérablement sa côte de popularité :

- En 1995, c’est la première fois qu’un président français admet publiquement la responsabilité de l'Etat français dans le génocide des Juifs français lors des commémorations de la rafle du Vel d'Hiv'.

- En 1996, il décide la fin du service militaire jugeant la France, « ne plus être face à un danger extérieur »

- En 1999, M. Chirac, passionné d’arts premiers va lancer un concours afin de choisir l'architecte du futur musée du Quai Branly qui accueille aujourd’hui 1 261 817 visiteurs

- En 2002, il fait installer les premiers radars automatiques permettant de baisser la mortalité routière de près de 40%

- Dans ce même temps, lors du traditionnel discours de la Fête nationale, Jacques Chirac fait de la lutte contre le cancer une priorité nationale en instaurant le dépistage généralisé du cancer du sein et du colon ainsi qu’hausse important du prix du tabac

- En 2003, il a refusé que la France prenne part à la guerre en Irak

Grand homme politique mais avant tout personne au grand cœur, MesOpinions, rend hommage à Jacques Chirac.

Si vous le souhaitez, vous pouvez déposer votre message en son hommage et son honneur, dans les commentaires.

 MesOpinions.com <noresponse@news.mesopinions.com>Des nouvelles de la pétition : #Levothyrox : Ouvrons une enquête parlementaire !

 

Bonjour les #LevoCops ,

Aujourd'hui débute le procès du Mediator. 

Dans ce scandale c'est l'enquête parlementaire qui a permis de mettre en lumière les liens étroits entre l'industrie pharmaceutique, les Politiques, les conflits d'intérêts des médecins... 

Nous avons les réseaux sociaux mais nous avons aussi le #SecretsDesAffaires qui bloque l'enquête pénale.

Or devant une ...

 

MesOpinions.com <noresponse@news.mesopinions.com>Des nouvelles de la pétition : Retraités, CSG : non à la stigmatisation, non à la régression... Revalorisez les pensions !

Virginie B. SHAMANE-COACH ACCOMPAGNEMENT via Change.org <change@e.change.org>Pétition victorieuse! Merci à tous

 

Pétition victorieuse! Merci à tous

 Un grand merci à vous, je peux officiellement vous annoncer qu&apos;Evian retirera la mini bouteille "La Goutte" d&apos;ici la fin de l&apos;année

J&apos;ai été reçu avec l&apos;équipe de Change.org par la direction de la communication de Danone. Nous y sommes allés pour porter vos signatures et vos voix. La réunion a été tès constructive et vous avez été entendus ! L&apos;équipe de communication de Danone nous a annoncé...

 

Change.org <change@e.change.org>Association Monts 14 la pétition « Il faut empêcher la surélévation de la tour Montparnasse ».

Charlélie SABBA-LEBOFF via Change.org <change@e.change.org> TRES URGENT  #EXPULSION VENDREDI 13 À 16H #HANDICAP LOIS #DALO #ALUR BAFOUEES #LogementSocial

 

 

TRES URGENT #EXPULSION VENDREDI 13 À 16H #HANDICAP LOIS #DALO #ALUR BAFOUEES #LogementSocial

 

Bonjour,

Ca y est le couperet est tombé, j&apos;ai été EXPULSEE le vendredi 13 Septembre à 16H. On m&apos;a donné 10 mn pour quitter les lieux. Le Brigadier de Police du 19ème arrondissement m&apos;avait affirmé que mon chien serait accepté dans l&apos;hôtel social où je devais me rendre par mes propres moyens (plus de 100 euros) ainsi que l&apos;huissier assigné, sûrement pour me faire partir plus vite et sois disant...

Change.org <change@e.change.org>Un scandale écologique ?

 

Michel, 57 ans, agriculteur bio depuis 25 ans, va devoir vendre ses terres à un agriculteur travaillant en chimie. La raison ? Des difficultés administratives le poussant finalement à envisager de renoncer. Mais Michel, pionnier de la Bio, ne veut rien lâcher et a besoin de vous Martine pour qu’il puisse continuer à nous nourrir avec des produits sains dans de bonnes conditions.

 

Scandale écologique : des milliers d’hectares de terres Bio vont passer en chimie

Michel G. a lancé cette pétition adressée à Préfet du Gard, President de la République et il y a maintenant 4 291 signataires

Bonjour à toutes et à tous,

Des terres qui n’ont jamais reçu de désherbant risquent de passer en chimie pour des raisons administratives absurdes. A l’heure où l’écologie est une priorité pour l’avenir de nos enfants et de la planète, moi Michel 57 ans, agriculteur bio depuis plus de 25 ans dans le Gard, je risque d’être obligé de vendre mes terres familiales, qui n’ont jamais reçu de désherbants chimiques, à un exploitant qui lui, travaille en chimie.

Cela paraît vraiment incroyable, des centaines voire des milliers d’hectares de terres, aujourd’hui cultivés en Bio en France, sont sur le point de repasser en chimie à cause d’une administration hermétique à la nécessité pour un Agriculteur d’être présent sur son lieu de travail et pouvoir pratiquer son métier au quotidien sereinement dans les meilleures conditions pour vendre localement des produits de qualités.

En refusant des permis de construire (hangar et maison), tout semble fait pour empêcher l’installation d’Agriculteurs et la production locale qui limite les déplacements et donc le gaspillage d’énergie. En cas de conflit ou de désordre grave, comment nourrir la population sans une agriculture de proximité ?
Dans ce contexte administratif les pionniers de la Bio comme moi, qui sont obligés d’arrêter, n’auront d’autre possibilité que de céder leurs terres aux gros Agriculteurs du coin qui travaillent en chimie.
Un positionnement préfectoral incompréhensible face à un monde agricole au bord du gouffre (plus de la moitié des agriculteurs du département ont moins de 354€ par mois pour ’’vivre’’, je fais partie de cette moitié, alors que j’ aurais pu prospérer et créer plusieurs emplois).

À défaut d’avoir pu construire et être présent sur les lieux, mon matériel agricole et moi même sommes obligés de faire des déplacements incessants pour cultiver mes terres et vivre en location à plusieurs kilomètres de mon lieu de travail, ce qui est incompatible rappelons le avec l’ exigence d’une agriculture de qualité.
La cause dans mon cas, trois refus de permis de construire injustifiés de la Préfecture du Gard.

Cela fait 15 ans que je me vois refuser toutes ses demandes de permis de construire (Maison individuelle et un hangar) pour poursuivre, développer et diversifier mon exploitation Bio dans le maraîchage et les plantes médicinales, (distillerie et société de produits cosmétiques sont
présents sur la commune voisine).

Ne pouvant y parvenir, j’ai dû me résigner à produire du fourrage bio que je vends à des éleveurs bio de ma région, mais sans moyen de stockage, sans présence sur les lieux et avec des vols de bâches et de ballots de fourrage régulier. La qualité du fourrage à commercialiser s’en ressent et les pertes financières sont considérables.
A chaque refus de la préfecture, pour moi et ma démarche l’ incompréhension demeure.

Il y a 15 ans, avec d’autres agriculteurs du coin, nous avons réussi à stopper un projet des Travaux Publics de centrale d’enrobé à chaud activement soutenue par la préfecture. Ce projet aurait engendré des rejets de différents polluants (dioxyde d’azote, formaldéhyde, naphtalène, HAP...) ainsi énormément de poussières toxiques auraient recouverts les 500 hectares Bio de plusieurs cultivateurs à proximité de ce projet. De plus son emplacement était situé sur un aquifère majeur qualifié de patrimonial par l’agence de l’eau.
C’est après cette ’’victoire’’ que j’ai fait ma première demande de permis de construire qui a essuyé un refus injustifié suivi de 2 autres (extraits de la lettre adressé au Ministre de la transition écologique datée du 7 janvier 2019) :

Mon projet s’inscrivait totalement dans un programme de transition écologique avec culture bio, transformation et vente de proximité de ses produits, malheureusement durant les quinze dernières années qui viennent de s’ écouler l’administration Gardoise ne semble pas s’ être fait un devoir de favoriser l’expression des projets Bio que je nourrissais. C’est un crève Cœur pour moi pionnier de la Bio dans la région d’imaginer que mes terres puissent passer en chimie, alors qu’il y aurait la possibilité d’installer 4 familles en bio sur la commune (qui compte 106 inscrits au dernière élections Européennes) et ainsi favoriser la vie sociale et perpétrer ma démarche Bio largement reconnue aujourd’hui comme salutaire pour tous.

Je ne suis pas le seul agriculteur bio à qui l’administration a refusé des permis de construire. Un nombre anormalement élevé de refus de permis de construire est à déplorer dans ce département, à tel point que la présidente du Tribunal Administratif de Nîmes signale deux fois plus de procédure 13% dans le cadre Urbanisme que la moyenne nationale 6%. Et ces chiffres ne tiennent bien sur pas compte des personnes qui par dépit et découragement ont renoncé à la voie judiciaire longue et fastidieuse.
Désormais conscient de la problématique, les Syndicats agricoles déplorent et semblent impuissants face à ce mur administratif. Ces derniers confessent : « c’ est près d’ un refus de permis de construire par semaine en lien avec une demande agricole par l’administration Gardoise ».

Ainsi donc, dans un tel contexte, vous aurez de plus en plus de mal à trouver des Agriculteurs Bio locaux pour vous fournir vos denrées alimentaires quotidiennes.
Le nombre d’Agriculteurs ne va cesser de diminuer et la surface des grosses structures ne va cesser encore et toujours d’augmenter en partie à cause d’un positionnement généralisateur de l’administration qui prétend (quand cela l’arrange) que toute construction acceptée met en carence la production utile Agricole.
Vous comprendrez ainsi beaucoup mieux, au-delà de la pénibilité et des obligations
qu’imposent ce métier, pourquoi tant d’enfants d’Agriculteurs renoncent à ce noble métier.

J’ai également alerté le Ministère de la transition écologique et solidaire sur cette question, avec un dossier relatant mon propre vécu, mettant en exergue les ambiguïtés du positionnement de l’administration face aux enjeux écologiques et environnementaux qui sont devenus pourtant une préoccupation première de nos concitoyens.

Trois mois plus tard, le ministre de la Transition écologique et solidaire ne se positionne pas et relaye ma requête à la préfecture qui une fois de plus ’’campe’’ sur ses refus.

Où est la solidarité ?
Quel peut être le devenir d’une société qui laisse ainsi maltraiter les hommes et femmes qui la nourrissent ?

SIGNER SVP CETTE PETITION EN NOMBRE

AFIN QUE NOUS PUISSIONS, MOI MICHEL ET TOUS LES AUTRES AGRICULTEURS, OBTENIR LES PERMIS DE CONSTRUIRE POUR PRATIQUER NOTRE TRAVAIL DANS LES MEILLEURES CONDITIONS, AFIN DE VOUS NOURRIR AVEC DE BONS PRODUITS BIO.
CETTE PETITION EST ADRESSEE AU PREFET DU GARD AINSI QU’AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

AINSI NOUS VERRONS SI LA TRANSITION ECOLOGIQUE EST VRAIMENT LE NOUVEAU CHEVAL DE BATAILLE DE NOS ELUS.

Voir la page de pétition

 
 
 
 
 
 

 
 
Change.org <change@e.change.org>

Mélody, 29 ans, handicapée, sans logement adapté

 

 

Martine, Mélody lance un appel au secours. Cette mère en fauteuil roulant de 29 ans vit dans un appartement au 1er étage sans ascenseur. Elle ne peut plus sortir sans dépendre de sa mère et a de plus en plus de mal à accompagner sa fille âgée de 4 ans à l’école. Elle ne demande rien d’autre qu’un logement adapté : soutenez la pour que ses démarches soient enfin prises en compte.

 

Un logement à la hauteur de mon handicap

Melody DEMANGHON a lancé cette pétition adressée à La commune de Perpignan et il y a maintenant 5 822 signataires

Je m’appelle Melody Demanghon, j’ai 29 ans et je suis une jeune maman d’une adorable petite fille de 4 ans.

Si j’écris cette pétition c’est pour vous raconter mon histoire.

J’ai eu un accident de vie qui a fait que je suis devenue paraparésie, c’est un handicap moteur qui fait que je me déplace désormais tout le temps en fauteuil roulant.
Depuis ma sortie du centre de rééducation en mai, j’ai été envoyée chez ma mère qui s’appelle Renée.

Le problème c’est que ce logement n’est pas du tout adapté à mon handicap. Il faut monter des étages et les redescendre. S’ajoutant à cela un couloir extrêmement petit ce qui fait que le fauteuil coince souvent dans l’entrée. Comment faire alors, pour emmener ma fille à l’école ? Cette situation est insoutenable pour moi. Ma mère de 59 ans est obligée de porter mon lourd fauteuil roulant pendant que je tente péniblement, en rampant, de monter ou de descendre l’escalier.

Tout cela, sous les yeux de ma fille.

Je n’arrive plus à vivre cette situation, et je me sens démunie, faible, et terriblement mal. Je n’arrive plus à profiter de mon enfant en la sortant au parc ou au cinéma. Ma mobilité est encore plus réduite.

Monter et descendre les escaliers me donne d’atroces douleurs, ce qui pèse lourdement sur mon moral.

J’ai entrepris des démarches auprès d’associations s’occupant des paralysés en France, le DALO, mais je suis à ce jour restée sans nouvelles. J’ai l’impression que la société m’a abandonnée. Presque aucun médecin traitant ne se déplace dans ma région, je ne peux pas faire de course sans dépendre de ma mère.

J’aimerais par cette pétition pouvoir accéder à un logement destiné aux handicapés.

Il y a urgence : j’ai besoin de retrouver ma dignité à la fois de femme, de fille et de mère.

J’ai besoin que le quotidien de ma fille et de ma mère, change. J’ai besoin qu’elles soient fières de moi.

Je vous remercie de m’avoir lue, et de signer et de partager cette pétition pour que ma voix soit entendue.

Merci à tous,

Mélody.

Voir la page de pétition

 
 

 
 
 

 
 
 
 

 

Johan REBOUL via Change.org <change@e.change.org>Consultation sur les pesticides autour des habitations!

 

 

Consultation sur les pesticides autour des habitations!

 

BESOIN DE VOTRE AVIS ! 

 JE PARTICIPE À LA CONSULTATION EN LIGNE ICI

Depuis quelques mois, le débat est lancé autour des pesticides proche des habitations depuis que le maire de Langouët, Daniel Cueff,  a interdit l&apos;épandage de pesticides à moins de 150 mètres des habitations de sa ville. Cependant sa décision ne plait pas à tous le monde, et sa décision a été annulé. 

Les lobbys n&apos;ont pas le...

Lire la mise à jour complète

 

newsletter foodwatch <actualites@foodwatch.fr>Les 5 arnaques du bouillon Knorr à l’huile d’olive Puget

https://www.foodwatch.org/fr/sinformer/nos-campagnes/transparence-et-scandales/arnaques-sur-letiquette/petition-bouillon-knorr-puget-stop-aux-arnaques/

 

 
 

Ces cubes cumulent

Logo Foodwatch

 5 arnaques sur un seul et unique emballage ! 

 
 

Si ce message ne s'affiche pas correctement, consultez la version en ligne ici

 

 

 

 

 

Bonjour,

Knorr n’y va pas avec le dos de la cuillère quand il s’agit d’induire en erreur le consommateur. Avec ses références visuelles à la cuisine méditerranéenne, le « Bouillon aux herbes et à l’huile d’olive » Puget semble alléchant aux premiers abords. En regardant de plus près, le bouillon sent finalement plus l’arnaque sur l’étiquette que la garrigue et la cuisine méditerranéenne d’antan.

 
     
 

 

 

 

 

JE SIGNE LA PÉTITION !

 

 

 

 

 

Ces cubes cumulent 5 arnaques sur un seul et unique emballage ! Ce bouillon a du mal à passer :

1.     La présence d’huile d’olive à hauteur de seulement 2% alors que l’huile d’olive Puget est largement mise en avant par le marketing.

2.     La présence majoritaire d’huile de palme – bien plus que d’huile d’olive.

3.     Les représentations à l’avant du paquet d’olives noires et de basilic qui ne figurent pourtant pas dans la liste des ingrédients du bouillon.

4.     La présence d’un additif controversé, le glutamate, alors que Knorr essaie de montrer patte blanche côté additifs avec la mention « sans conservateur ». 

5.     La présence de sucre ajouté dans un bouillon salé. 

Il ne faut plus laisser les industriels se payer notre tête avec leur marketing ! Marre des arnaques sur l’étiquette !

Signez et partagez la pétition.

Merci, L’équipe de foodwatch

Fabienne GAUCLIN via Change.org <change@e.change.org>Crimes et faits divers

 

   

Fabienne GAUCLIN vient de partager une mise à jour sur la pétition Justice pour Giani, handicapé à 95% à la suite d&apos;une agression Consultez la mise à jour et ajoutez un commentaire :

Mise à jour sur la pétition
 

 

Crimes et faits divers

 Bonjour,

Je serai en direct dans deux jours, vendredi 27 septembre à partir de 13h dans l’émission de Morandini « Crimes et faits divers ». En espérant que ça fasse bouger la justice...

Fabienne

 

     

 

 

 

     
     
 

 

     

 

   
 
     
 
 
Thierry Paul VALETTE via Change.org <change@e.chanChange.org <change@e.change.org>ge.org>hange.org>

Thierry Paul Valette appelle à un contre rassemblement à la France Insoumise

 

Thierry Paul VALETTE vient de partager une mise à jour sur la pétition Non au projet de loi sur les fake-news : défense de la liberté d&apos;expression et de la presse Consultez la mise à jour et ajoutez un commentaire :

Mise à jour sur la pétition

 

Thierry Paul Valette appelle à un contre rassemblement à la France Insoumise

 

Mon arrestation arbitraire samedi parce que je filmais,embarqué de force et violence sous ordre du préfet #Lallement Une réalité #barbare pour taire les opposants politiques @JLMelenchon #GiletsJaunes de #EmmanuelMacron

https://www.facebook.com/thierrypaulvalette/posts/10157513401773427

Arbitraire parce que je subis un contrôle d’identité en m’appelant par mon nom, arbitraire parce que j’ai le...

 

 
 
 

 

 

 

 
 
 

 

 

   

 

alexandre BRIOLAIS via Change.org <change@e.change.org>Le projet de loi anti-gaspillage voté au sénat ! alexandre BRIOLAIS vient de partager une mise à jour sur la pétition Stop à la destruction massive des invendus par Amazon Consultez la mise à jour et ajoutez un commentaire :

https://www.change.org/p/mettons-fin-au-gaspillage-massif-d-amazon/

MesOpinions.com <noresponse@news.mesopinions.com>Des nouvelles de la pétition : NON aux animaux sauvages (loups et ours) prisonniers des spectacles du Moyen Age

 

MesOpinions.com <noresponse@news.mesopinions.com>Stop aux pesticides de synthèse à proximité des habitations et des écoles

Alors que de nombreux maires adoptent des arrêtés interdisant les pesticides sur le territoire de leur commune, le ministre de l’Agriculture tente d’éteindre l’incendie en lançant une concertation visant à faire accepter un périmètre de « protection » de seulement 5 à 10 mètres.

Pire, cette concertation qui se termine le 1er octobre, conduirait à l’adoption de charte locale rédigée par les utilisateurs de pesticides pouvant réduire ce périmètre à 3m ou moins !

Face aux multiples expositions auxquels sont confrontées les riverains des champs traités par les pesticides de synthèse, il est grand temps d’obtenir un véritable périmètre de protection d’au moins 150 mètres. Pour ne pas laisser les paysans sans solution, cette interdiction doit être accompagnée d’un appui technique et financier.

 *****

Pour Didier Guillaume, ministre de l’agrochimie, au-delà de 5 m des habitations et des cours d’école, nul besoin de réglementer l’épandage des pesticides de synthèse.

C’est une provocation ! Ce périmètre ne repose sur aucun critère scientifique*. Il ne protégera nullement les riverains. Par cette annonce, le ministre apporte une nouvelle preuve de sa totale dépendance au lobby de l’agrochimie !

 96% DES PERSONNES INTERROGÉES FAVORABLES À UNE INTERDICTION DES PESTICIDES À 150 M DES HABITATIONS.

Dans un sondage IFOP à l’initiative d’Agir pour l’Environnement, 96% des personnes interrogées indiquent être favorables à l’interdiction de l’épandage de pesticides à 150 m des habitations. Est-il possible que le ministre puisse prendre une décision aussi impopulaire ?

Nous devons être des dizaines de milliers à interpeller le ministre de l’agrochimie afin qu’il prenne enfin la décision qui s’impose : Interdire l’épandage de pesticides de synthèse à au moins 150 m des habitations.

 

* Le ministre justifie sa décision de tolérer l’épandage des pesticides à 5 m des habitations en s’appuyant supposément sur un avis de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, de l’Alimentation et l’Environnement. Or, que dit cet avis ?

A la page 5, l’ANSES écrit : « La méthodologie actuellement utilisée dans le cadre de l’évaluation des dossiers de produits phytopharmaceutiques est basée sur le document guide de l’EFSA (2014). […] Dans les documents de l’EFSA, il est précisé que l’évaluation de l’exposition des personnes présentes et des résidents repose sur des données limitées issues d’études effectuées dans les années 1980. […] A ce titre, l’EFSA recommande la réalisation de nouvelles études pour affiner l’évaluation proposée. »
L’agence européenne se base sur des données datant d’environ 40 ans pour évaluer l’exposition des riverains à des produits toxiques !!! INCROYABLE !

A la page 16, l’ANSES ajoute que « la méthodologie présentée dans le document guide de l’EFSA [agence européenne] permet une estimation de l’exposition des résidents uniquement à des distances de 2-3, 5 et 10 m ». Au-delà de cette distance, aussi étonnant que cela puisse paraître, l’agence européenne ne dispose pas d’estimations ! Encore s’agit-il d’estimations -et non d’analyses effectuées directement chez les habitants- issues pour l’essentiel de données fournies par les industriels !!

Ceci n’empêche pas la ministre de l’Ecologie d’affirmer que le gouvernement ne fait que suivre les recommandations scientifiques. Trop souvent, les politiques se cachent derrière une fausse expertise permettant de justifier un soutien constant à l’industrie agrochimique.

 

 MesOpinions.com <noresponse@news.mesopinions.com>Des nouvelles de la pétition : LAISSEZ LES HIRONDELLES RECONSTRUIRE LEURS NIDS

 

Bonjour à vous, mes 29.745 signataires.

Une "petite" mise à jour ce matin, afin de vous faire part de l'article paru ce 31 août dernier. Je ne pensais pas qu'il paraitrait ...

 

MesOpinions.com <noresponse@news.mesopinions.com> Alerte cruauté : un bébé phoque assassiné à coups de pieds sur une plage de DunkerqueDans la presse :  https://www.20minutes.fr/societe/2610283-20190922-nord-frappe-plage jeune-phoque-succombe-blessures

Change.org <change@e.change.org< « Sauvons les 2 coqs de St Sylvestre ».

Change.org <change@e.change.org>Ils ne veulent plus voir Sésamehttps://www.change.org/p/facebook-sauvons-les-2-coqs-de-st-sylvestre?

Ludovic COUTANT via Change.org <change@e.change.org>Janvier 2019 annonce conversion en BIO du Château Clément.Aujourd'hui RIEN! HELP!

 

Janvier 2019 annonce conversion en BIO du Château Clément.Aujourd&apos;hui RIEN! HELP!

 

Oui ! à l’implantation du collège de 900 élèves sur Parempuyre ! NON  à 25M de vignes cultivées avec des pesticides de synthèse !

Le propriétaire du Château, Mr Fayat (4ème plus grosse entreprise de BTP de France) et Mme Lucas, Directrice Générale du vignoble Clément Fayat, ont annoncés tous les deux en Janvier 2019, devant les caméras de télévision https://www.change.org/p/oui-au-collège-sur-parempuyre-non-à-25m-de-vignes-cultivées-aux-pesticides-de-synthèse/uet dans les journaux, la conversion au BIO...

 

Janvier 2019 annonce conversion en BIO du Château Clément.Aujourd&apos;hui RIEN! HELP!

 

Oui ! à l’implantation du collège de 900 élèves sur Parempuyre ! NON  à 25M de vignes cultivées avec des pesticides de synthèse !

Le propriétaire du Château, Mr Fayat (4ème plus grosse entreprise de BTP de France) et Mme Lucas, Directrice Générale du vignoble Clément Fayat, ont annoncés tous les deux en Janvier 2019, devant les caméras de télévision et dans les journaux, la conversion au BIO...

 

 


Marie et Jean-Paul sont vignerons. Ils travaillent en bio, respectent la terre et veulent faire de la qualité. Pour cela, ils font appel à Sésame, leur cheval, pour travailler la terre. Un mode de production doux, respectueux et non polluant. Mais aujourd’hui, tout cela risque d’être remis en cause. La raison ? Des voisins qui ne supportent plus la présence de Sésame et portent plainte. Martine, vous pouvez agir et soutenir Marie, Jean-Paul et Sésame.

Bientôt plus de chevaux dans nos vignes ?

Rémy BOSSERT a lancé cette pétition adressée à Cour d’Appel de Colmar et il y a maintenant 35 457 signataires