Il y a quelques jours, nous sommes allés voir "Alice et Le Maire" de Nicolas Pariser.

Le fillm dure une heure et quarante-trois minutes et est interprété par Fabrice Luchini, Anaïs Demoustier,

Nora Hamzawi, Maud Wyler, Antoine Reinartz, Léonie Simaga, Alexandre Steiger et Pascal Reneric.

Histoire :  C'est bientôt les élections municipales... Le réalisateur aborde l'état psychologique d'un maire,

Paul Théraneau (Fabrice Luchini) dirigeant Lyon, subissant un passage à vide et ayant besoin

d'idées nouvelles.

Une jeune femme, Alice Heimann (Anaïs Demoustier), philosophe, intervient pour l'aider. Cela suffira-t-il ?

J'ai trouvé ce film intéressant car il aborde le rôle du maire d'une ville importante telle que Lyon ainsi que

sa gestion administrative. On s'aperçoit que le marketing, la technologie et le numérique sont de plus en plus

présents au sein d'une mairie. Est-ce inéluctable ? 

C'est une comédie dramatique où règnent la désillusion, la tristesse, le cynisme et le carriérisme.

Il y a de très beaux plans de la ville de Lyon ainsi que des salons de l'hôtel de ville.

Le tournage du film a eu lieu en 2018 à Lyon. Fabrice Luchini, incarne le rôle d'un maire désabusé et

au bord du burnout. Anaïs Demoustier a un regard neuf quant à sa mission difficile mais elle souffre de

n'être qu'un maillon parmi les intervenants à la mairie.

On ne peut s'empêcher de faire un rapprochement avec Gérard Collomb élu à la Mairie de Lyon depuis 16 ans !

Allez voir ce film, si vous voulez connaître les coulisses d'une mairie importante mais l'espérance n'est pas

au rendez-vous !  C'est décidément un constat réaliste lorsqu'on est aujourd'hui un Maire ... il faut être

idéaliste ou c'est la déception !  Au secours !