Je poursuis avec plus ou moins de bonheur la lecture des livres écrits par Amélie Nothomb.
J'ai enfin pu mettre la main sur son dernier livre dont le titre Ni d'Eve, ni d'Adam laisse songeur.
C'est incroyable, ce qui se passe, lorsque j'ouvre un des ouvrages de cet auteur,  j'ai l'impression de plonger dans une mer sans fond... Je tente de reprendre ma respiration, mais cela ne dure qu'un instant.

Amélie Nothomb agit comme un "philtre" sur moi. L'histoire abordée a lieu un an avant son année passée dans une entreprise japonaise racontée dans Stupeur et tremblements et se termine avec la rupture de son contrat à la fin de sa première année. De retour au Japon, elle s'installe à Tokyo et propose de donner des cours de Français. Elle fait la connaissance de Rinri prêt à connaître les subtilités de notre langue. De son côté, elle prend des cours de japonais pour se perfectionner. Sa rencontre avec Rinri va lui permettre de découvrir un autre Japon  et la laisser souvent perplexe. L'ascension du Mont Fuji-Yama  est une obligation pour tout Japonais. Contre toute attente, Amélie grimpe comme une personne expérimentée laissant loin derrière elle Rinri. Je ne peux pas tout dévoiler, car cela serait dommage pour le lecteur ! Mais, pénétrer dans le monde d'Amélie Nothomb est une porte ouverte sur le savoir et la folie.   DSCN2667